Incivilités à Bray-Dunes lettre du Président

N/ref : E10/201 1
Objet : Incivilités et troubles de l'ordre public

Copie : Monsieur le Commandant de la Brigade de gendarmerie de Ghyvelde

Monsieur le Maire,

Le but principal du Groupement des amis de Bray-Dunes est, comme vous le savez, de défendre la qualité de vie dans notre ville et c'est à ce titre que plusieurs de nos adhérents ont à nouveau attiré mon attention.

Des groupes de jeunes gens s'installent régulièrement, de jour comme de nuit, dans divers endroits de la commune :
- Le plateau convisport de la rue Charles Wallyn.
- L'espace arboré entre la voie ferrée et la rue du 8ème Zouaves.
- L'ancienne colonie Saint Philippe, avenue de la Liberté.
- La dune du Calvaire derrière ce bâtiment.

Des groupes de 10 à 15 personnes s'y retrouvent régulièrement pour consommer de l'alcool et parfois plus, ce qui entraîne de nombreuses dérives telles que le bruit, l'agressivité entre eux mais aussi envers les promeneurs et les riverains, les tags, le verre brisé et les lieux souillés. Il n'est pas rare de voir quelques membres de ces groupes se déplacer bruyamment à trois ou quatre heures du matin en planche à roulettes.

Durant les dernières vacances scolaires, un de ces groupes dont l'âge se situait entre 10 et 15 ans a insulté copieusement et suivi une personne âgée et sa fille avant d'entrer dans les ruines de la colonie Saint Philippe qui semble être leur repaire.

Ces actes se répètent malheureusement très souvent et il semble bien que ces jeunes prennent de l'assurance ce qui peut laisser craindre une montée en puissance de leur mainmise sur leur territoire dès l'arrivée des vacances scolaires.

Ce genre de problème ne manque pas d'entretenir chez les personnes qui en sont victimes un sentiment d'insécurité. Par ailleurs il faut noter que le coût de réparation des dégradations est à la charge des administrés.

Pourriez vous me faire connaître les mesures que vous envisagez de prendre afin de rassurer les personnes concernées ?

En vous remerciant par avance, je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes très respectueux sentiments.

Le Président Christian Vandenberghe.

Vendredi, 12 Octobre, 2012 - 22:06

Vous êtes ici